UN PEU D’HISTOIRE

 

Le Grenoble Vizille vous permet de voyager dans le temps et de partir sur les traces de la Grande Histoire de France ! En effet, vous suivrez le chemin de la naissance de la Révolution Française en 1788, tout en empruntant la Route Napoléon !

bandeau_site

o    Grenoble et Vizille : Berceaux de la Révolution Française

o    Tout le monde a souvent en tête la date du 14 Juillet 1789 et la prise de la Bastille à Paris comme point de repère du déclenchement de la Révolution Française. Or, elle est née l’année précédente, entre Grenoble et Vizille ! En effet, le prélude à cette Révolution est la « Journée des Tuiles », le 7 juin 1788 à Grenoble, journée d’émeutes qui a vu les manifestants jeter des tuiles sur la garde royale suite à la parution d’un édit amaigrissant fortement les pouvoirs du Parlement du Dauphiné, au profit de Versailles.

o    Suite à cette journée d’émeute, une centaine de personnes issues des 3 ordres se réunissent le 14 juin, pour voter un texte demandant à Louis XVI « la conservation des privilèges de la province ». Est décidée également de la tenue d’une nouvelle assemblée pour le 21 juillet. L’industriel Claude Perrier propose alors la salle du Jeu de Paume de son Château de Vizille, à quelques kilomètres au Sud de Grenoble.

o    Les Etats Généraux du Dauphiné ont donc lieu le 21 juillet 1788, au Château de Vizille, réunissant 540 personnes des 3 ordres. A noter que pour la 1e fois de notre démocratie le vote par tête sera utilisé, donnant une voix à chaque députée quel que soit l’ordre qu’il représente (Clergé, Noblesse ou Tiers-Etat), Tiers-Etat ayant pour la première fois la majorité. Cette assemblée appellera la réunion des Etats Généraux Nationaux, qui auront lieu en mai et juin 1789 à Versailles.

o    Pour l’anecdote, sachez que la RD5 qui relie aujourd’hui Grenoble à Vizille sur notre parcours s’appelait déjà à l’époque la « Route n°5 d’Eybens » !

o    La Route Napoléon : parcours mythique d’un épisode majeur de notre Histoire

o    Suite à son exil à l’Île d’Elbe, l’Ex-Empereur débarque à Golfe-Juan dans les Alpes-Maritimes le 1er mars 1815, et entame alors une folle remontée vers Paris, afin de reprendre le pouvoir. Voulant éviter la vallée du Rhône, il emprunte l’itinéraire des Alpes, par Castellane, Digne, puis la Vallée de la Durance jusqu’à Sisteron et Gap. Le 7 mars il traverse La Mure puis trouve face à lui à Laffrey des troupes royales envoyées de Grenoble pour l’arrêter, aux deux sens du terme. C’est l’épisode de « La Prairie de la Rencontre », où il dit aux soldats « S’il est parmi vous un soldat qui veuille tuer son Empereur, me voici.» Les soldats baissent alors les armes, et se rangent à ses côtés. Ils descendent alors vers Vizille, puis Brié et Eybens pour entrer triomphalement dans Grenoble le 7 mars au soir aux cris de « Vive l’Empereur ! » Le 21 mars il entre dans Paris et reprend le pouvoir pour « Cent-Jours ».

o    C’est cette route que vous empruntez chaque année lors du Grenoble Vizille, en sens inverse !

Grenoble-Vizille-563  11008049_745245658925826_3840804058622353385_n

GV16_1075